MOBILISATION SCIENCE FERMEE – CAPS – 28 01 2020

Motion du  Laboratoire CAPS (EA 4050), Université de Poitiers

Les enseignant.e.s  chercheur.e.s, membres associé.e.s et doctorant.e.s du Laboratoire CAPS (EA 4050)  de l’université de Poitiers prennent collectivement position contre le projet de « loi de programmation pluriannuelle de la recherche » et les préconisations des groupes de travail. Ils dénoncent une volonté  de transformation profonde des structures de l’enseignement et de la recherche du projet LPPR. Ce projet entend enfermer l’enseignement supérieur et la recherche dans une logique de compétition, de précarisation, de marchandisation des savoirs. Le CAPS et ses membres s’opposent résolument à :

  • La remise en cause des fonctions du CNU et de la collégialité de l’évaluation des carrières par les pairs ;
  • L’amplification de la contractualisation et de la précarisation des enseignant.e.s-chercheur.e.s, chercheurs, personnels BIATSS et ITA dans l’enseignement supérieur et la recherche ;
  • La remise en cause du statut des enseignant.e.s-chercheur.e.s et des chercheur.e.s avec la disparition de la référence aux 192 heures éq. TD et la « modulation des services ».

Par ailleurs, notre opposition  porte aussi sur le processus plus général de destruction du service public et de remise en cause de la protection sociale en France, qu’on retrouve dans la réforme des retraites « par points ». Nous déclarons  notre opposition à   :

  • L’affaiblissement de la logique de solidarité nationale ;
  • La baisse de la grande majorité des pensions ;
  • L’allongement de la durée des carrières.

En opposition  avec le plan national pour la « science ouverte » annoncée par la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Le CAPS EA 4050 marque farouchement son opposition et déclare la Science Fermée.

 

 

Nous appelons tou.te.s les collègues, personnels de l’ESR, précaires ou titulaires, à :

 

–          rendre visible leur mobilisation dans leurs signatures électroniques et réponses automatiques d’absence (cf. suggestion ci-après)

« J’accuse réception de votre message. Étant mobilisé.e contre le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche et contre le projet de réforme des retraites, j’ai strictement réduit mes activités d’enseignement et de recherche, et ne suis donc pas en mesure de vous répondre dans l’immédiat » ;

 

–          pratiquer la grève de la recherche : suspendre les activités scientifiques (reporter les colloques et journées d’étude, suspendre le travail d’expertise et d’évaluation, refuser de siéger dans les différentes instances de l’ESR, etc.);

 

Le laboratoire CAPS (EA 4050)

Poitiers le 28 janvier 2020

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.