Colloque « Au delà du corps: Figures du corps augmenté dans la BD » – 5, 6 et 7 décembre 2016 à Angoulême

Figures du corps augmenté dans la BD

 

Colloque scientifique proposé par l’Université de Poitiers, la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, le Pôle Image Magelis, le Centre Universitaire de la Charente, le département de la Charente – dans le cadre du programme INSECT (CPER 2015-2020).

Responsables scientifiques du colloque:
Marion HAZA (Maître de Conférence en psychologie à l’Université de Poitiers) et Denis MELLIER (Professeur en littérature générale et comparée à l’Université de Poitiers)

Programme:

Lundi 5 décembre

13h45 : accueil
14h : ouverture du colloque
14h15 : présentation du colloque
Marion HAZA (Psychologue clinicienne, MCU Poitiers, EA4050 CAPS) et Denis MELLIER (Professeur de littérature générale et comparée à l’Université de Poitiers)

Histoires et formes culturelles de l’augmentation graphique

Discutants : Nicolas DAUMAN (Maître de conférences en psychologie à l’Université de Poitiers) et Frédéric CHAUVEAU (Professeur d’Histoire à l’Université de Poitiers)

14h30 Homo hieroglyphicus : vecteurs, chandelles et tourbillons
Thierry SMOLDEREN (Scénariste, Professeur à l’EESI)
15h10 débats-discutants
15h30 « The body in Pop Art Comics in the Sixties » – communication en Anglais – Hugo FREY (Professeur d’Histoire à l’Université de Chichester, Angleterre)
16h10 débats-discutants
16h30 pause
16h45 Métabarons et Technopères : corps, appareil, technologies chez Jodorowski – Denis MELLIER (Professeur de littérature générale et comparée à l’Université de Poitiers)
17h25 débats-discutants
17h45 fin de la journée

Mardi 6 décembre

Normes et genres : comics et mangas

Discutants : Alexandre LEVY (Maître de conférences en psychologie à l’Université d’Angers)
et Patric CLANET (Directeur de l’EESI)

9h30 Fragmentation de l’être, mémoire et identité dans les mangas – Alexandra AÏN (Doctorante Mica – Université Bordeaux Montaigne)
10h10 débats-discutants
10h30 Quand la BD figure l’archaïque : Iron Man, son double et la confusion identitaire – Florian HOUSSIER (Psychologue, psychanalyste, Professeur à Paris 13)
11h10 débats-discutants
11h30 pause
11h45 L’envers du corps super-héroïque : les super-pouvoirs aux prises avec la réalité du délitement – Camille BAURIN (Docteur en littérature comparée, Bibliothèque Václav Havel, Paris 18e)
12h25 débats-discutants

12h45- 14h30 pause déjeuner

Hybridations : corps, formes, discours

Discutants : Pascal-Henri KELLER (Professeur émérite en psychologie à l’Université de Poitiers)
et Luc VIGIER (Maître de conférences en littérature française à l’Université de Poitiers)

14h30 La transgression du corps dans l’imaginaire des bandes dessinées : une lecture de l’être en tant que limite – Judith NICOGOSSIAN (Docteur en anthropologie).
15h10 débats-discutants
15h30 Ghost In The Shell, Druuna : l’érotisme de la simulation dans la bande dessinée – Johann CHATEAU-CANGUILHEM (Docteur en esthétique, laboratoire MICA, Université Bordeaux Montaigne).
16h10 débats-discutants
16h30 pause
16h45 Typologie du presque-humains : mangas et animés changent-ils la donne? – Thierry HOQUET (Professeur des Universités Paris Ouest Nanterre La Défense, Membre de l’Institut Universitaire de France)
17h25 débats-discutants
17h45 fin de la journée

Mercredi 7 Décembre

Corps extrêmes et représentations limites

Discutants : Jacky FILLON (psychologue)
et Anne-Cécile GUILBARD (Maître de conférences en littérature française à l’Université de Poitiers)

9h30 Quand les corps augmentés de la BD s’incarnent
Marion HAZA (Psychologue clinicienne, MCU Poitiers, EA4050 CAPS)
10h10 débats-discutants
10h30 « Du devenir-parasyte » (autour du manga Parasite de Hitoshi Iwaaki) – Antonio LLEIVA (professeur à l’Université du Québec à Montréal, UQAM, Canada)
11h10 débats-discutants
11h30 pause
11h45 Comics for the Anthropocene?: Media Archaeology and Deep Time in Where the Tides Ebb and Flow (A. Breccia), Meteorologias (D. Conefrey) and Here (R. McGuire)
Arnoud ROUMENS (BEIP-Cofund Post-Doctoral Fellow, ACME Research Group, Faculté de Philosophie et Lettres, Université de Liège)
12h25 débats-discutants

13h00 fin du colloque

HDR Dolorès ALBARRACIN 18/11/16

Soutenance le 18 novembre 2016 à 13h30 (Salle Crozet, Hôtel Berthelot – 24, rue de la Chaîne, 86000 Poitiers)

Jury: Marie-Frédérique Bacqué (Univ. de Strasbourg), Antoine Bioy (Univ. de Bourgogne), Alain Ducousso-Lacaze (Univ. de Poitiers), Nathalie Dumet (Univ. de Lyon), Giovanni Guerra (Univ. de Florence), Pascal-Henri Keller (promoteur, Univ. de Poitiers), Gérard Pirlot (Univ. de Toulouse).

Titre: « Cliniques du corporel. Positions subjectives à l’égard du corps en médecine« 

Synthèse des recherches menées dans le domaine de la psychopathologie et de la médecine, à partir de trois thématiques peu explorées dans la littérature française et anglo-saxonne: l’enfant et l’adolescent à l’épreuve d’une greffe de moelle osseuse ; la position hypocondriaque en fin d’adolescence ; la subjectivité de la pratique médicale.

Etudiants retenus M2 PRC

Liste PRC 2016 2017

 

ABRAN Solange

ANDRIES Pauline

BONNET Guillaume

BOUCHET Stéphanie

BRODEAU Elise

CAMPAN Bastien

CLEMENT Virginie

CONESA Marie Hélène

DINAND Marine

DORET Jodie

DUCOULOMBIER Florent

EONIN Aurore

FOUCHE Alexandra

FOURGEAUD Vincent

HEMING Claire

LARAT LINI Martin

MARIOT Benjamin

MESSANT Jessica

MIGNOT Cynthia

PERIDY Aurore

PIMAUD Gauthier

TEXIER Céline

TRICOT Juliette

TUTARD Valentine

VILLLARD Sophie

 

liste d’attente :

1 –  RIZK Lourdess

2- CHATELIER Amélie

Publication de Pascal Henri KELLER

How Health Professionals Conceptualize and Represent Placebo Treatment in Clinical Trials and How Their Patients Understand It: Impact on Validity of Informed Consent

Accessible gratuitement ici : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0155940

Abstract

Context

Previous studies suggested that many patients, who have given their informed consent to participate in randomized controlled trials (RCT), have somewhat limited understanding of what a placebo treatment is. We hypothesized that the relationship between patients and their health professionals plays a central role in this understanding.

Methods

We interviewed 12 patients included in RCTs (nine suffering from Parkinson’s disease and three from Huntington’s disease) and 18 health professionals involved with RCTs (eight principal investigators, four associated physicians and six clinical research associates). Semi-structured interviews were conducted after the RCTs had ended but before the treatment allocation was revealed.

Results

Only two patients clearly understood the aim of placebo-controlled RCTs. Only one principal investigator said she asks all her patients whether they agree to participate in RCTs. The seven others said they only ask patients who seem more likely to be compliant. Their selection criteria included docility and personality traits associated in other studies with enhanced placebo responses. According to 13 of the 18 health professionals, their relationship with patients may influence the amplitude of the placebo response. All but one clinical research associates added that the placebo response could result from a “maternal” type of care. All principal investigators said they have a strong influence on their patient’s decision to participate. Finally, when interviewees were asked to narrate a memory of a medically unexplained healing, in eight of 11 physicians’ narratives the beneficiary was a child while in 10 of 12 patients’ narratives it was an adult.

Conclusion

Our observations suggest that the interrelationship between health professionals and patients involved in RCTs could be compared to that between parents and children. Therefore, adherence to formal rules regarding informed consent does not ensure a balanced relationship between patients and health professionals.

Journée d’Etudes « Violences chez les jeunes enfermés » 27/5 /16, Poitiers

Les débats autour de la délinquance animent la société sur le plan médiatique, culturel, social, comme en témoignent les informations, reportages, films, séries télévisées ou livres s’inspirant de ce thème. Cette question se pose naturellement dans les institutions travaillant avec les mineurs dits délinquants. La place de l’adolescent face à la justice a changé, notamment depuis l’ordonnance de 1945 et l’accent mis sur le modèle éducatif remplaçant le « bagne d’enfants ». Ainsi la justice apporte une réponse sensée mêler enjeux éducatifs et répressifs. Dans le parcours judiciaire propre à l’adolescent délinquant, notamment pris en charge par les institutions de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, les institutions de soins psychologiques « CMPP » et les lieux de privation de liberté « Centres Educatifs Fermés, Centres Educatifs Renforcés, Quartiers Mineurs », justice, clinique et éducatif cohabitent. Or les contraintes judiciaires, éducatives et psychologiques ou psychiatriques ne sont pas les mêmes. Comment donc articuler ces prises en charge autour du sujet, qui plus est du sujet en pleine tourmente pubertaire ? Comment associer ces idées de sanction et de protection chères à l’ordonnance de 1945 ? Qu’en est-il des trajectoires de prise en charge de la délinquance pour les jeunes et pour les professionnels ? Nous souhaitons au cours de cette journée approfondir ces questionnements croisés entre justice, éducation et soin. Les parcours délinquants voire criminels de certains adolescents seront exposés tout au long de ce colloque et débattus par des professionnels du soin, de la justice, de l’éducatif, experts de la délinquance adolescente. Ainsi se croiseront les paroles retranscrites des adolescents eux-mêmes, des magistrats, des cliniciens, des éducateurs, des directeurs d’établissements.

9h Ouverture : Pr Alain Ducousso-Lacaze (Professeur, directeur EA4050 CAPS, Université de Poitiers)

9 h 15 Introduction : Pr MJ Grihom (Psychologue, Professeur, EA4050 CAPS, Université de Poitiers)

9h 30 Conférence : Violences envers soi chez les jeunes privés de liberté Marion Haza (Psychologue, MCF, EA4050 CAPS Université de Poitiers, présidente d’ARCAD, secrétaire générale du CILA)

10h15 Discussion : Jean Motte dit Falisse (Psychologue CRIAVS Limoges, Dr en criminologie UCL, membre associé EA4050 CAPS) et débat avec la salle

10h45 Pause

11h Conférence : Les mineurs adolescents face à la justice Pr Laurence Leturmy (Professeur, Université de Poitiers, ISC-EPRED)

11h 45 Discussion et débat avec la salle.

***

14h Conférence : Violences dans la famille Pr Florian Houssier (psychologue, psychanalyste, Professeur, Université Paris 13, Président du CILA)

14h45 Discussion Pr MJ Grihom (Psychologue, Professeur, EA4050 CAPS, Université de Poitiers) et débat avec la salle.

15h30 Pause

15h45 Table ronde : Prise en charge des jeunes violents

Romain Gady (psychologue, CHU Poitiers) / Jean Motte dit Falisse (psychologue CRIAVS Limoges, Dr en criminologie UCL, membre associé EA4050 CAPS) / JL Douillard (psychologue, CHU Saintes, Vice-Président d’ARCAD) / Sébastien Rossignol (Directeur Quartier Mineur Gradignan).

17h30 : Conclusion : Pr JL Senon (Psychiatre, Professeur, Université de Poitiers, Médecine)

 

Lieu : MSHS POITIERS, amphithéâtre.

Tarif : Formation continue : 30€ / individuel : 10€ / gratuit pour les étudiants et sans emploi. Chèque à l’ordre d’Agent comptable Université de Poitiers.

Demande d’inscription : ea4050.caps@gmail.com

***

Soirée grand public : 20h, Espace Mendès France Projection de La tête haute (grand public) et Débat avec Jean Motte dit Falisse (psychologue CRIAVS Limoges, Dr en criminologie UCL., membre associé EA4050 CAPS) / Marion Haza.

La dépression – Que sais je? – PUF. Par Pascal Henri KELLER

Si la dépression est la plus connue de toutes les souffrances psychiques – au point que certains l’appellent encore le « mal du siècle » –, elle n’en reste pas moins paradoxalement la plus mystérieuse. Comment la définir ? L’enjeu est de taille, car plus vagues en sont les contours, plus nombreux sont les patients. L’industrie pharmaceutique l’a bien compris, qui tire profit de l’immense marché que représente aujourd’hui la consommation des antidépresseurs, en France comme dans le monde.
D’où provient cette véritable épidémie ? La dépression serait-elle une maladie neurologique ? ou d’origine génétique ? Le contexte social et culturel joue-t-il un rôle dans sa propagation ? Autant de questions très actuelles qui, toujours sans réponse, semblent se rapporter au même désarroi dont les humains, face à la précarité de leur existence, souffrent depuis des siècles.

PUF

 

Table des matières

Avertissement
Introduction
Chapitre 1 – De la mélancolie à la dépression
I – L’immuable souffrance dépressive
II – Mélancolie et diagnostic
III – Paradoxe du diagnostic de la dépression
IV – Les échelles de dépression
Chapitre 2 – Expliquer les dépressions
I – Explications corporelles originelles
II – Explications corporelles contemporaines
III – Formes culturelles des dépressions
IV – Modèles scientifiques actuels
Chapitre 3 – Dépressions et ambitions thérapeutiques
I – Thérapeutiques corporelles
II – Approches psychologiques
III – Guérir de dépression
Chapitres 4 – Le modèle psychanalytique
I – Métapsychologie de la dépression
II – La cause dépressive
III – Éthique du sujet déprimé
Chapitres 5 – Avenir de la dépression, avenir des déprimés
I – La dépression et son avenir
II – La personne déprimée et son avenir
III – La dépression en débat

Les batailles du corps : Le féminin entre désir, contrainte et aliénation Jeudi 10 mars – 15 h – 18 h, POITIERS

Dans le cadre de l Axe 3 MSHS – CPER Insect – Université de Poitiers, une Conférence-débat

Avec                              ■ Catherine Coutelle, députée de la Vienne et Présidente de la Délégation de l’Assemblée Nationale aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes.

■ Monique Bydlowski, Psychiatre, Directrice de recherche honoraire à l’Inserm.

■Stéphanie Grandcolin, médecin généraliste, qualifiée en gynécologie.

■ Florence Rochefort (sous réserve)

 

 

MSHS – Salle des conférences

Organisée par Lydie Bodiou (Herma), Frédéric Chauvaud (Criham), Marie-José Grihom (Caps), Sabine Lambert (Gersco) et Eloïse Morel (Criham)