Séminaire M2 : Sur le concept du corporel

 

  • ARGUMENT DU SÉMINAIRE

La place du corps questionne la psychanalyse depuis ses débuts : en effet, Freud s’intéressa en premier lieu aux hystériques et aux maux de leurs corps, leur associant une causalité psychique et inconsciente. Cette question du corporel traverse le sujet et les temps. À l’heure d’un phénomène social s’apparentant à un culte du corps (culte perdurant qui s’observait déjà dans la Grèce Antique), à l’heure d’importantes avancées biomédicales, il est important que la psychanalyse continue à se questionner sur les enjeux corporels. Didier Anzieu affirme qu’ « il n’y a rien dans l’esprit qui ne soit d’abord passé par les sens. » Ces propos marquent l’intrication entre soma et psyché, intrication par le biais de la pulsion et de « l’étayage pulsionnel » sur une fonction physiologique. Nous pouvons donc questionner la place de la pensée dans le corporel, dans le mouvement de construction permanent dans lequel il se trouve. Corps d’angoisse et de plaisir, corps marqué, abimé, attaqué, corps pensant, corps mouvant, corps malade, tels seront les thèmes abordés dans ce séminaire. Au cours de ces séances de travail, les étudiants de M2 présenteront leur travaux et autres sujets se rapportant au thème de l’argument (articles, actualités, etc.).

 

Cette année, le séminaire sera animé par Dolorès Albarracin, Nicolas Dauman et Marion Haza.

Séminaire en cours : 2015/2016

Archives: 2013-2014

2012-2013

2011-2012

 2010-2011

 

Laisser un commentaire